© Thibault Grégoire

© Thibault Grégoire

Ayelen Parolin

Ayelen Parolin, née à Buenos Aires, suit sa formation à l’École Nationale de Danse et au Théâtre San Martin à Buenos Aires. Lauréate des Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes Programme XXL et de la bourse de la Fondation Pina Bausch (2016), elle vit et travaille à Bruxelles.

Charleroi danse s’engage à produire, présenter et accompagner les œuvres d’Ayelen Parolin durant trois années de 2017 à 2020. Ayelen Parolin est accueillie en compagnonnage au Théâtre de Liège (2018-2022).

Après le solo 25.06.76, dans lequel elle explore son autobiographie, elle confronte avec Troupeau/Rebaño l’animalité endormie en chacun de nous. Elle questionne ensuite la féminité avec la pièce SMS and Love, le solo La Esclava, co-écrit et interprété par Lisi Estaràs, puis le duo Exotic World conçue avec la réalisatrice et ancienne strip-teaseuse Sarah Moon Howe, une commande du Théâtre National et de la SCAD, et . Dans un face à face au DAVID, elle confronte le modèle canonique de la masculinité.

Avec Hérétiques, un duo pour deux danseurs et la pianiste-compositrice Lea Petra, Ayelen Parolin plonge dans une écriture de mouvement rigoureusement précise, calculée et obstinée, amenée jusqu’aux limites du corps. Le matériel chorégraphique d’Hérétiques est réactivé avec Nativos, une pièce présentée au Seoul Arts Center avec 2 musiciens et 4 danseurs coréens de la Korea National Contemporary Dance Company, puis 7even d’Emio Greco et de Pieter C. Scholten pour le Festival de Marseille (2007).

Ayelen Parolin présente en 2017 Autóctonos au Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles puis à Montpellier Danse 2017; Autóctonos II, un nouveau quintet avec Lea Petra et 4 danseurs, est préparée pour la Biennale de Charleroi danse. Elle créé en 2018 avec Lea Petra le duo Wherever the Music Takes You, une commande du théâtre National pour son festival XS, retravaillé en une nouvelle version Wherever The Music Takes You II, pour Les Brigittines à Bruxelles (mars 2019).

Ayelen Parolin répond à la commande de la Compagnie Nationale Norvégienne de danse contemporaine “Carte Blanche” avec Primal, une pièce de groupe avec 8 danseurs, réalisée en collaboration avec le compositeur Ezra.

Ayelen Parolin crée actuellement pour la Biennale de Charleroi danse en Octobre 2019 sa prochaine pièce WEG, avec 9 danseurs et la pianiste Lea Petra.

 

 

 

Ayelen Parolin

Born in Buenos Aires, Ayelen Parolin studied at the National School of Dance and the San Martin Theatre in Buenos Aires. A laureate of Pépinières Européennes for Young Artistes Programme XXL and one of four winners of the Fellowship awarded by the Pina Bausch foundation (2016), she lives and works in Brussels, Belgium.

 Charleroi danse is committed to producing, presenting and supporting her works for three years (2017-2020). Ayelen Parolin is welcomed in "compagnonnage" at the Théâtre de Liège (2018-2022).

 After her solo 25.06.76 in which she explores her autobiography, she confronted the animal pulsions that lies dormant in each of us with Troupeau/Rebaño. She questions then femininity with SMS and Love, La Esclava, co-written and performed by Lisi Estaràs, and the duet with the director and former stripper Sarah Moon Howe Exotic World. For her work DAVID she contemplated the male figure. This piece is also an exploration and a deconstruction of a canonical model, a cliché as well, and symbol of manhood: the David of Michelangelo.

 For Hérétiques, Ayelen Parolin collaborated with composer Lea Petra for the first time. Reactivating this choreographic materiel, Ayelen Parolin presented Nativos at the Seoul Arts Center in 2016, a new work with four Korean dancers from the Korea National Contemporary Dance Company and two musicians, and participated in 7even, a project initiated by Emio Greco and Pieter C. Scholten for the Festival de Marseille. 

In May 2017, she presented Autóctonos for the Kunstenfestivaldesarts and Montpellier Danse 2017 and created for the Charleroi Dance Biennial Autóctonos II, a new quintet with Lea Petra and 4 dancers. In March 2018, she and Lea Petra created the duet Wherever the Music Takes You for the XS festival at the Théâtre National and Wherever The Music Takes You II for Les Brigittines in Brussels (2019)

In May 2019, she created Primal, a new group performance with 8 dancers of the Norwegian National Company of Contemporary Dance “Carte Blanche” in collaboration with the composer Ezra.

She now focuses on her next group piece WEG, with 9 dancers and pianist Lea Petra for the Charleroi Dance Biennial in October 2019.