AUTOCTONOS - Creation Mai/May 2017

Efficacité, rentabilité, productivité... Régionalisme, nationalisme, populisme... Des concepts qui viennent asphyxier la notion (déjà bien anémique) du « nous » et qui rendent plus obèse encore un « je » toujours plus narcissique et fermé sur lui-même... Constat bien sombre sur une ère qui pourtant rejette au maximum le négatif et voue un culte au « tout-positif ». Une ère où il ne s'agit plus de résoudre des problèmes mais de trouver des solutions, où il n'y a plus d'aveugles mais des mal-voyants, plus d'exilés/réfugiés mais des migrants...

Quelques éléments de réflexion qui ont servi d'embarcadère à Autóctonos, radeau scénique sur lequel Ayelen Parolin a invité cinq personnalités fortes, chacune très singulière : la pianiste-compositeure Lea Petra, les chorégraphes et performeuses Ondine Cloez, Varinia Canto Vila, Aymara Parola et Sophia Rodriguez. Un équipage volontairement éclectique qu'elle embarque dans une guerre intangible où il est à la fois question de structure et de spontanéité, d'animal et de politique, d'essentiel et d'absurde. Un choix délibéré pour ce projet qui s'est donné pour enjeu formel de creuser cet excès de positivité ambiant qui aplanit, uniformise, égalise la complexité par essence chaotique de toute chose. Autrement dit, qui s'est donné pour enjeu d'orchestrer un « tout » complexe et pluriel, jouant allègrement sur l'excès, l'instabilité et les dissonances.

Pour un plongeon dans l'échec communautaire, jusqu'à l'implosion.
- - - - - - - - - - - - -

Efficiency, profitability, productivity... Regionalism, nationalism, populism... Such concepts suffocate the (already very anemic) notion of “us”, and worsen the obesity of an “I” that is increasingly narcissistic and closed in on itself... This is a very sombre observation about an era which nonetheless rejects the negative as much as possible, worshipping at the altar of the “super-positive”. An era in which it is no longer a matter of solving problems but of finding solutions, where there are no more blind people, only the visually impaired, no more people in exile or refugees but migrants...

These items for reflection served as a slipway for Autóctonos, a scenic raft onto which Ayelen Parolin invited five strong personalities, each very singular: pianist-composer Lea Petra, alongside choreographers and performers Ondine Cloez, Varinia Canto Vila, Aymara Parola and Sophia Rodriguez. This voluntarily eclectic crew set off on a voyage to an intangible war where structure and spontaneity, the animal and the political, the essential and the absurd are brought into focus. It was a deliberate choice for this project which rose to the formal challenge of digging into this surplus ambient positivity which flattens, evens, and equalizes the complexity in essence chaotic of all things. In other words, it set itself the task of orchestrating a complex, plural “whole”, cheerfully playing on excess, instability and dissonances.

For a dive into a communal failure, leading to implosion.

Concept Ayelen Parolin
Chorégraphie / Choreography Ayelen Parolin
Intreprètes / Performers Varinia Canto Vila, Ondine Cloez, Aymarà Parola, Sophia Rodriguez
Création musicale & piano/ Musical creation & piano Lea Petra
Création lumière / Light design Laurence Halloy
Dramaturgie / Dramaturgy Olivier Hespel 
scénographie / Scenography – Costumes Maria Artamonoff & Coline Firket
Fabrication costumes / Costumes production Les Ateliers costumes du Théâtre de Liège
Conseiller en danse folklorique / Folklore adviser Milan Herich

Production RUDA asbl
Coproducteurs / Co-producers Théâtre les Tanneurs, Théâtre de Liège, Kunstenfestivaldesarts, CCN de Tours / Thomas Lebrun, Festival Montpellier Danse 2017, Le Gymnase I CDC Roubaix-Hauts de France, Ballet National de Marseille, CDC Atelier de Paris & Theater Freiburg (DE) 
Avec le soutien de / With the support of
la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service de la Danse, WBI, WBT/D, SABAM et SACD
Accueil Studio / Studio support La Raffinerie / Charleroi Danses, Théâtre Les Tanneurs, Grand Studio, Studio Cie Thor, Studio Ultima Vez, Zsenne Art Lab, CCN de Tours, Le Gymnase I CDC Roubaix-Hauts de France

DATES
23-24 & 26-27 mai 2017, World Premiere, Kunstenfestivaldesarts, Théâtre les Tanneurs, Brussels
29-30 Juin 2017, French Premiere, Montpellier Danse 2017, Studio Bagouet / Agora, Montpellier

© Sunny Side-up © photo Luc Vleminckx et MichelChristelbach